i-mariage.com portail sur le mariage    Vous êtes actuellement connectés sur i-mariage.com  
i-mariage.com, le site du mariage forum Mariage
i-mariage.com, pour bien préparer son mariage
Partagez votre bonheur

Formalités de mariage

Beauté

Faire-part de mariage

Dragées de mariage

Robe de mariée

Costume de mariage

Tenues de mariage

Vêtement enfant

Accessoires de mariage

Salle de mariage

Traiteur de mariage

Vins et champagnes

Décoration de mariage

Animation de mariage

Photo et vidéo

Voiture de mariage

Fiançailles

Alliances de mariage

Liste de mariage

Enterrement de vie ...

Nuit de noces

Voyage de noces

Wedding planner

 
 

Salon du mariage Paris

I-mariage sur Facebook


Le gâteau de mariage. traiteur,traiteur mariage,le gâteau,gâteau mariage,gâteau de mariage,croquembouche,nougatine,gâteau à la crème,chocolat,dessert,macarons,piece montée,figurine gâteau mariage,chef pâtissier

Le gâteau de mariage. Le gâteau de mariage. Le gâteau de mariage. LE GÂTEAU DE MARIAGE.

Superstar n°3 de la journée, votre traiteur a concocté un somptueux gâteau de mariage. Extinction des lumières, c’est aux mariés de le découper.

Pour recevoir des informations, offres spéciales internet,
catalogues, réductions, remplissez ce formulaire :

Date de mariage : / /

Sexe : H

  Email : 
Je souhaite bénéficier par e-mail des cadeaux, bons de réduction
 et offres promotionnelles de partenaires.
 oui   non
Pour consulter notre Charte de confidentialité &
l'utilisation de vos données personnelles
Symbole de l’union, la pièce montée est le gâteau que l’on attend de découvrir avec impatience et que l’on déguste par petits morceaux. Une pyramide douce et magnifique, comme la vie que les mariés vont se construire au fil des ans. De délicieux symboles Signe de bonheur, de prospérité et de fertilité depuis l’Antiquité, ce dessert s’est enrichi d’images et de superstitions au fil du temps. Les Romains en émiettaient une part au-dessus de la tête des mariés. En Angleterre, il n’y a pas si longtemps encore, on se faisait un malin plaisir à lancer à la tête du marié une part de gâteau : un bonheur bien mérité ! Voici une raison suffisante pour convier à la fête le célèbre entarteur belge. Autre croyance capitale : si la femme aidait à la préparation du gâteau ou le goûtait avant la cérémonie, son mari risquerait de la quitter. Alors pas touche! Prenez garde, mesdames, à ne pas succomber à la gourmandise. De la brioche au croquembouche Les desserts de mariage ont évolué avec le temps, en textures et en formes. Autrefois, chaque région française proposait une succulente spécialité sucrée. En Anjou, lieu dans lequel on a découvert le premier [gâtais] (gâteau de mariage), il prenait la forme d’une brioche ronde, mesurant pas moins d’1,30 m de diamètre. Au format rectangulaire, il s’étirait sur 2,50 m de longueur et sur 80 cm de largeur. "Les danseurs de gâteau" le sortaient alors du four en le portant à bout de bras. Un mastodonte qui, en Basse-Bretagne pouvait atteindre presque 1m50 de diamètre. Dans le sud-est de la France et en Bourgogne, on privilégiait la hauteur à la largeur. Ainsi, les massepains et les biscuits de Savoie atteignaient souvent des hauteurs vertigineuses… Gaufres et gaufrettes superposées régalaient les gens de la région Centre. Les mariés s’embrassaient au-dessus de la structure instable et encore fumante. Le tour de France ne s’arrête pas là… Les ancêtres de la pièce montée sont nombreux et variés. Le croquembouche, parisien, composé de dizaines de petits choux à la crème de vanille, cimenté par un caramel dur et croquant s’est ensuite généralisé dans tout le pays. Il faut compter quatre choux par personne, dégusté, une flûte de champagne à la main. Proposée avant ou pendant le bal, la pièce montée s’accompagne d’un show à part entière : musique et feu d’artifice font leur apparition sous un roulement de tambours. Un découpage gourmand en superstitions Là encore, les tout jeunes époux doivent respecter certaines conditions pour ne pas altérer leur récent bonheur. C’est la mariée qui doit découper seule la première part du gâteau de mariage. Déroger à la coutume la rendrait stérile. Monsieur intervient et pose sa main sur la sienne. S’ils le souhaitent, leurs mains ne se quittent pas durant tout le service. Seul, monsieur n’a pas le droit de découper le gâteau : madame, ainsi absente du partage se verrait menacée du même mal : la stérilité. Ce moment demande beaucoup de concentration d’autant plus que la figurine des mariés, en sucre ou en porcelaine, qui trône au sommet de la pièce montée ne doit pas tomber. Aucun invité ne doit refuser sa part ni faire le difficile, sous peine de porter malheur au couple. Les épouses les plus prévoyantes veillaient autrefois à conserver une part du gâteau pour que leurs maris leur restent fidèles, d’autres la conservaient jusqu’au baptême du premier enfant où elles tentaient de la manger par petits morceaux… sans faire la fine bouche, ni se casser les dents. Autrefois encore, les jeunes filles célibataires conservaient une part et la plaçaient sous leur oreiller dans l’espoir de trouver rapidement un mari. Aux Etats-Unis, la tradition perdure chez les demoiselles d’honneur : elles glissent sous leur lit non pas une mais deux parts de gâteaux pour trouver leur moitié. Les douceurs pâtissières Tous les goûts sont dans la nature et tous les desserts aussi. Si vous n’êtes pas un [officionados] de la nougatine, optez pour une préparation laiteuse et crémeuse, un gigantesque fondant au chocolat, une mousse aux fruits tropicaux… Le traiteur peut vous interdire de commander ailleurs le dessert de votre cérémonie. Mais en maître de la gastronomie, le pâtissier affilié est en mesure de vous concocter le dessert de votre vie. Faites lui confiance. Par précaution, demandez-lui, comme pour le reste du dîner, de goûter à quelques-unes de ses spécialités sucrées avant de craquer. Pour des préparations fruitées, prévoyez un assortiment de parfums, un différent à chaque étage. Une mousse d’entremets aux fruits sur 3, 4 ou 6 étages vous donne envie de succomber à vos instincts de gourmandise… Hum ! Les bavarois, mille-feuilles, opéras, choux à la crème et tartes en tout genre complètent le buffet gourmand. Les gâteaux miniatures et individuels y trouvent aussi refuge : les tartelettes, mini-éclairs, ou babas au rhum. Les godets de sorbets seront servis sur un plateau, à l’heure où la température n’est pas trop forte. Les macarons, chocolats et truffes terminent en beauté la dégustation… © Reproduction totale ou partielle interdite sur quelque support que ce soit sans l'accord de l'auteur, i-mariage.com. Tous droits réservés.

   ®i-mariage.com | diamant | alliance de mariage

Conditions générales